Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, janvier 21 2019

C'est vous qui le dites... (Décembre 2018 - suite)

Pour  Décembre 2018, nous avons retenu 11 votes. (Source l'Est-Républicain)

  • La rougeole est en recrudescence dans le monde, notamment l’Europe. Et vous, êtes-vous vacciné ?
    OUI: 54%   NON: 29%  Je ne sais pas: 17%  sur 1168 votes   ER du 01/12/2018
  • Faut-il rétablir l’impôt de solidarité sur la fortune ?
    OUI: 81%  NON: 15%  Sans avis: 4%            sur 2506 votes   ER du 07/12/2018
  • Allez-vous faire un don pour le Téléthon ?
    OUI: 10%  NON: 83%  Sans avis: 7%            sur 1749 votes   ER du 08/12/2018
  • Les mesures  présentées par Emmanuel Macron vous ont-elles convaincu ?
    OUI: 29%  NON: 66%  Sans avis: 5%            sur 2653 votes   ER du 12/12/2018
  • #MeToo, féminisme: le concours Miss France a-t-il encore sa place à la télévision ?
    OUI: 33%  NON: 57%  Sans avis: 10%          sur 1429 votes   ER du 17/12/2018
  • Etes-vous favorable au référendum d’initiative citoyenne ?
    OUI: 64%  NON: 29%  Sans opinion: 7%       sur 2046 votes   ER du 19/12/2018
  • Comprenez-vous le ras-le-bol des forces de l’ordre ?
    OUI: 80%  NON: 18%  Sans opinion: 2%      sur 2530 votes   ER du 20/12/2018
  • Environnement:  Craignez-vous les conséquences de la surpopulation sur la planète ?
    OUI: 77%  NON: 17%  Sans avis : 6%           sur 1637 votes   ER du 21/12/2018
  • Les dons aux associations ont chuté cette année. Cela va-t-il vous inciter à être plus généreux avant la fin 2018 ?
    OUI: 3%  NON: 94%  Sans avis: 3%               sur 1418 votes  ER du 23/12/2018
  • Avez-vous déjà revendu des cadeaux de Noël sur internet ?
    OUI: 5%  NON: 95%                                         sur 732  votes  ER du 26/12/2018
  • Seriez-vous tenté de vous offrir un test ADN pour découvrir vos origines ?
    OUI: 30%  NON: 65%  Sans opinion: 5%         sur 1515 votes  ER du 28/12/2018

ENFIN, C'EST VOUS QUI LE DITES.

Jean  SPAITE   Janvier 2019

dimanche, janvier 20 2019

Notre patois lorrain (22ème partie)

Patois_Lorrain.gifNotre dernier article consacré au patois lorrain date déjà d’un an  (5 Janvier 2018)

Il est grand temps de faire revivre ce langage pittoresque qui nous ramène au siècle dernier où il était pratiqué couramment .

Voici quelques mots et expressions typiquement lorraines.

  • Aller DERVI DERVO  (dervine dervatte)  (expression)
    marcher de droite à gauche (suite à un abus d’alcool ? )
  • BOCQUESSER     (V.)
    Boiter
  • En FAIRE TOUT UN PLAT  (Exp.)
    Exagérer
  • RAMEUTER        (V.)
    Rassembler bruyament des gens
  • BLABLATER        (V.)
    Raconter des histoires, bavarder intensément
  • Des PANDELOQUES  (N.F)
    Perles qui pendent d’un lustre (en verre ou en cristal) ou d’un collier ou de boucles d’oreilles. 
  • Les COURILLOTTES  (ou couryottes)  (N.F)
    Lacets, ficelles
  • DEFRANDIE (défrandié)  (V.)  [ son gilet , il est tout défrandié]
    Tellement usé que les bords unis sont aujourd'hui en franges , en dentelles.
  • Un GAUMEU  ( ou gômeuh ) (N.M)
    Ustensile fait d’une casserole (vieille) équipée d’un long manche permettant de vider un gros récipient. Avant l’arrivée des WC dans nos villages on se servait d’un gaumeu pour vider le réservoir, la fosse fixe !!   Le mot gaumeu vient du nom gamelle,  nom vulgaire désignant un récipient de cuisine.
  • Des BACHONS  (bâchons)  (N.M)
    Planches en bois brut servant de plancher pour les porcs dans leur réduit (leur logement)
  • BASSOTER      (V.)
    Faire un petit travail , peu intéressant.
  • La  BOUDOTTE   (N.F)
    Le nombril
  • Un FLO    (N.M)
    Un ruban de fermeture d’un paquet .
  • Un  RAPIAT, une RAPIATE (rapiât  , rapiâte)   (N.F ou N.M)
    Un ou une avare.

Jean  SPAITE    Janvier  2019   

samedi, janvier 19 2019

C'est vous qui le dites... (Décembre 2018)

Avec un petit retard nous poursuivons la publication des sondages de l’Est Républicain. Pour le mois de Novembre 2018 nous retenons 10 votes.

  • Le gouvernement doit-il vraiment généraliser le recours aux contractuels dans la fonction publique pour faire des économies ?
    OUI: 32%  NON:59%  Sans opinion: 9%     sur  1581 votes   ER du 01/11/2018 
  • Continuez-vous d’honorer la mémoire de vos morts le 1er Novembre ?
    OUI: 76%   NON: 24%                                   sur 1609 votes   ER du 02/11/2018
  • Etes-vous favorable à la création d’une taxe sur les livraisons à domicile pour soutenir le commerce de proximité ?
    OUI: 17%  NON: 80%  Sans avis:  3%         sur 1322 votes   ER du 04/11/2018
  • Etes-vous  favorable à l’interdiction de la chasse le dimanche ?
    OUI: 76%  NON:  19%  Sans avis:  4%        sur 1594 votes   ER du 05/11/2018
  • Emmanuel Macron a-t-il raison de vouloir baisser le prix du permis de conduire ?
    OUI: 55%  NON: 33%  Sans opinion: 12%   sur 1267 votes   ER du 11/11/2018
  • Une fois fêté le centenaire, faut-il encore célébrer le 11 Novembre ?
    OUI: 78%  NON: 18%  Sans opinion: 4%     sur 1361 votes   ER du 12/11/2018
  • Etes-vous  favorable à l’interdiction de la fessée ?
    OUI: 16%  NON: 78%  Sans avis:  6%         sur 1874 votes   ER du 17/11/2018
  • Un maire sur deux ne souhaite pas se représenter en 2020: comprenez-vous leur ras-le-bol ?
    OUI: 86%  NON: 12%  Sans opinion: 2%     sur 2307 votes   ER du 21/11/2018
  • Faut-il atténuer les conditions de détention des détenus âgés ou handicapés en prison ?
    OUI: 29%  NON:  61%  Sans opinion: 10%   sur 1588 votes   ER du 23/11/2018
  • Campagne des Restos du Coeur : avez-vous l’intention de faire un don ?
    OUI: 22%  NON:  72%  Sans avis:  6%          sur 1683 votes   ER du 28/11/2018
ENFIN, C’EST VOUS QUI LE DITES…

Jean SPAITE   Décembre 2018

lundi, janvier 14 2019

Un fréménilois nous a quittés : Yvan Henry

Il était le fils de nos amis Marcel et Suzanne HENRY.

Âgé  de 56 ans , il avait eu la malchance d’être victime d’un accident de mobylette à l’âge de 10 ans.

YvanHenry2018-12.jpg

Depuis le 14 Juin 1972, après une période de 8 mois de coma, il était devenu poly-handicapé, perdant l’usage de ses jambes et d’un bras. Pendant 46 ans il a connu les hôpitaux de Nancy puis la maison des grands handicapés: l’ALAGH   (Association Lorraine d’Aide aux personnes Grandement Handicapées) où grâce à son tempérament jovial et sa constante bonne humeur, il s'était fait de nombreux amis. Pendant ces longues années, ses parents venaient le chercher pour passer un week-end sur deux dans la maison familiale à Fréménil. Son bonheur était alors de saluer les personnes du village depuis son fauteuil roulant placé devant la maison. Il s’est éteint le Vendredi 4 Janvier 2019.

YvanHenry2002-09.jpg

Nous pensons bien à toi YVAN, sans oublier tes parents qui restent dans la douleur.

La cérémonie funéraire a eu lieu le Mercredi 9 Janvier à Fréménil où il repose désormais.

L’église de Fréménil était doublement pleine avec une assistance obligée de rester à l’extérieur par une température hivernale.  Nous noterons la présence de plusieurs personnalités de l’ALAGH dont 5 handicapés en fauteuil roulant. L’accès PMR de l’église n’étant  toujours pas opérationnel à ce jour a montré la nécessité de réaliser cet équipement pour un bâtiment communal accueillant du public.   

Jean  SPAITE  Janvier 2019

Crédits photographiques : 

  • L'Est Républicain - Décembre 2019
  • Alain Spaite - Rallye à Fréménil - Septembre 2002

Quand le bâtiment va tout va (Janvier 2019)

En ce début Janvier 2019 le panneau d’annonce d’un permis de construire a été apposé au Faubourg.

Une nouvelle maison verra le jour au futur N° 40 de la Grande Rue. Les propriétaires-constructeurs  sont Mr et Mme HAISSAT. La publicité nous précise qu’il s’agit d’une “Maison Futée, élégante et pratique”. D’ores et déjà , souhaitons la bienvenue à ces nouveaux habitants.

Ainsi donc, on bâti dans notre commune, puisque Rue des Violettes côté Buriville, une maison est en cours de construction depuis courant 2018.

Signalons également que dans le domaine immobilier, deux maisons sont en vente dans le village. En la matière, ça bouge dans notre commune et l’on peut bien dire “quand le bâtiment va, tout va”.  Il reste aussi des terrains à bâtir, de quoi renforcer la démographie de notre village.

Jean  SPAITE  Janvier  2019

- page 1 de 85